Événements

DSTN > Événements > Conférence WACREN 2022

« Atelier Régional sur le Calcul Haute Performance »
“Infrastructures et Services HPC fédérés pour des communautés de sciences ouvertes en Afrique”

Dans le cadre de la conférence WACREN 2022 sur le thème « Open Science in Africa – Connecting the dots » qui a eu lieu du 25 au 29 avril 2022, le Digital Science and Technology Network (DSTN) en collaboration avec le West and Central African Research and Education Network (WACREN) a organisé un atelier sur le Calcul Haute Performance (HPC) le mercredi 27 avril 2022 à Abidjan.

DSTN > Événements > Conférence WACREN 2022

Les objectifs ultimes de ce réseau HPC sont

  • (i) la co-organisation de formations et d’événements scientifiques,
  • (ii) le partage de ressources humaines et matérielles,
  • (iii) la mise en place et la conduite de projets communs de recherche et de développement.

Le résultat attendu de cet atelier était l’élaboration des stratégies pour la mise en place d’un réseau régional de collaboration durable sur le calcul haute performance, l’établissement d’une feuille de route guidant les actions pour atteindre les objectifs d’un tel réseau et l’obtention de l’engagement des parties prenantes (universités, industrie, partenaires internationaux) à soutenir les activités du réseau.

Cette « journée HPC » a été l’occasion d’identifier les points clés de la feuille de route : Durabilité et plan d’affaires ; Création d’une communauté de pratique ; Formation ; Infrastructure et énergie ; Connectivité ; Partage de ressources et de données ; Développement d’applications ; HPC pour l’éducation ; Gouvernance et réglementation.

Le réseau DSTN rassemble des Centres d’Excellence Africains (CEA) travaillant dans le domaine des sciences et technologies du numérique (informatique et mathématiques) afin de relever les défis posés par la transformation digitale de la science, de l’économie et de la société dans son ensemble.

Cet Atelier a réuni des institutions académiques d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Universités, Centres d’Excellence Africains, etc.), des partenaires privés et internationaux pour mettre en place un réseau collaboratif régional et durable sur le HPC. Nous pouvons noter la présence de tous les CEA membres du DSTN (ACETEL, CApIC, ENSEA, MITIC, OAK-PARK et SMIA), du WACCBIP du réseau WANIDA, du Centre National de Calcul de la Côte d’Ivoire (CNCCI) et le LIRIMA pour présenter leurs infrastructures et expériences en matière de HPC. La présence de WACREN a été marquée par la présentation de son infrastructure en tant que réseau régional d’éducation et de recherche. L’expérience d’un réseau HPC a été partagée par l’Inria en s’appuyant sur les projets Grid’5000 et SILECS. Deux besoins majeurs en matière d’application du calcul haute performance ont été mis en évidence. Tout d’abord, la Surveillance Mondiale pour l’Environnement et la Sécurité et l’Afrique (GMES et Afrique) du « Département de l’éducation, de la science, de la technologie et de l’innovation » de la Commission de l’Union africaine a fait une présentation sur « Le calcul haute performance au cœur de l’utilisation de l’observation de la terre pour la gestion en temps quasi réel des ressources naturelles et la sécurité des personnes et des biens ». Ensuite, l’Université virtuelle du Burkina Faso a parlé de « Contenu, Plateformes et Réseau : l’hélice pour une éducation numérique performante ». Ce dernier cas d’utilisation est en ligne avec la présence du projet Africa Digital Campus avec lequel nous voulons construire un MOOC en accès libre sur le HPC.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous offrir le meilleur service.