Les Boursiers du RES-EAU
Gestion durable de l'eau

RES-EAU > Boursiers > Tètchodiwèï Julie-Billard Yonouwinhi

CEA affiliés:

  • CEA WACWISA Centre d’Excellence africain de l’eau, de l’irrigation et de l’agriculture durable, Université de Tamale, Ghana
  • Université d’Abomey-Calavi / CIPMA

Thème :
Diagnostic du transport solide dans le lac Nokoué et ses Chenaux : Mise en place d’un modèle quantitatif d’Évaluation des dépôts.

RES-EAU > Boursiers > Tètchodiwèï Julie-Billard Yonouwinhi

Année de début : 2021

Énoncé du problème :
Le rapport régional « Afrique » du Forum mondial de l’eau de 2006 souligne l’importance des phénomènes d’envasement au niveau mondial, avec un taux moyen annuel de perte de volume des réservoirs de 0.5% à 1% du fait de la sédimentation, exacerbée en Afrique. Les cours d’eau qui alimentent les lacs mobilisent des quantités importantes de matériaux. Les dépôts qui résultent de cette mobilisation condamnent les lacs à être comblés rapidement, surtout lorsqu’ils n’ont pas d’exutoire.

A ce comblement est lié à la dynamique des bassins versants des lacs caractérisée par des phénomènes d’érosion, de transport et de dépôt de divers matériaux ; s’ajoutent les dépôts dus aux activités anthropiques exercées directement sur ces plans d’eau. Le Bénin bénéficie d’un réseau assez important de cours d’eau plus ou moins permanents, et des lacs d’une richesse importante pour le pays. Le lac Nokoué étant le plus grand au Bénin et l’un des plus importants en Afrique, est une composante du site RAMSAR 1018 de richesse naturelle et culturelle sans pareil au monde. Il est constitué d’un complexe marécageux qui sert de lieu de passage mais également à la pêche et au maraîchage.

Le maintien de la passe depuis la construction du port de Cotonou, les dragages non contrôlés et les techniques de pêche acadja pratiquée par les populations Toffin de Ganvié et de Zogbo, ont largement modifié les conditions hydrodynamiques, physico-chimiques et écologiques du lac. Au Bénin, de multiples activités anthropiques sont exercées sur de plans d’eau et sur les bassins versants sans que l’on puisse clairement responsabiliser les différents acteurs par une politique d’aménagement claire.

Ces activités favorisent le comblement des cours et plans d’eau. Depuis une décennie les travaux bathymétriques du lac Nokoué ont révélé une diminution considérable de sa profondeur, cela est principalement dû à un apport sédimentaire lié aux activités sur le bassin versant en proie à une forte dégradation.

Résultat attendu / Objectif principal :
Au cours de ce travail, la dynamique du lac sera révélée ainsi que les différents processus du transport de sédiments qui interviennent dans le lac et un modèle adapté sera mis en place pour pouvoir quantifier les dépôts. L’objectif général de cette étude est de faire le diagnostic du transport solide à travers la mise en place d’un modèle quantitatif d’évaluation des dépôts solides transportés dans ce milieu.

Contribution / valeur ajoutée au projet :
cette thèse se penchera davantage sur le côté hydro-sédimentaire du lac Nokoué pour une gestion durable des ressources en eau.

Superviseur :
Dr (MC) D’ALMEIDA Gérard A. Franck A. / FAST (UAC)

Co-superviseur :
Ing. Prof. Felix K. ABAGALE / WACWISA

Autres contributeurs sur la supervision du doctorat :
Prof. Christophe KAKI / FAST (UAC)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous offrir le meilleur service.