Les Boursiers

du réseau WANIDA

WANIDA > Boursiers > Dennish Omolo

Programme d’études :
M. Tech, Sécurité alimentaire

ACE affilié :
African Center of Excellence for Mycotoxin and Food Safety (ACEMFS), Federal University of Technology, Minna, Nigeria.

Titre de la thèse :
Enquête sur les approches traditionnelles et récentes de la phytothérapie pour le traitement du COVID-19.

WANIDA > Boursiers > Dennish Omolo

Année de départ :
Janvier 2021

Énoncé du problème :
La pandémie de COVID -19 a eu un impact différent sur la vie des gens, allant du coût élevé de la vie à la mort. Elle a également ravagé les économies, car les affaires ne se déroulent pas comme d’habitude, avec l’application du lockdown, ce qui entraîne une augmentation de la pauvreté et des inégalités au niveau mondial. Le COVID-19 est donc une crise sanitaire qui touche les sociétés et les économies au plus profond d’elles-mêmes. À l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement spécifique pour le COVID-19. Seuls des vaccins candidats ont été lancés dans différents pays, mais ils ont été critiqués car de nombreuses personnes sont sceptiques à leur sujet. De plus, avec les spéculations d’effets secondaires dans le corps tels que des caillots sanguins, seul un petit pourcentage de personnes est prêt à prendre le vaccin. Par ailleurs, certains pays font payer très cher l’administration des vaccins, ce qui ne laisse pas d’autre choix à l’homme de la rue que de se faire vacciner. 

Résultat attendu :
Cette étude a pour but d’étudier l’activité thérapeutique de plantes médicinales connues contre le COVID-19, fournissant ainsi des informations qui s’avéreront bénéfiques pour le secteur de la santé, car elle jouera un rôle global dans la recherche pharmacologique, le développement de médicaments et de vaccins pour le COVID-19, les médicaments à base de plantes étant considérés comme naturels et sûrs. Elle fournira également une voie pour l’exploration des métabolites de plantes médicinales comme agents thérapeutiques pour l’infection par le COVID-19.

Impact :
Cette recherche contribue directement à la bonne santé et au bien-être (ODD 3 des Nations Unies) et permet un meilleur accès du public aux informations sanitaires, renforçant ainsi la confiance dans les médicaments. Les données et les résultats de cette recherche guideront les organismes et agences internationaux dans la formulation de politiques et la prise de décisions concernant l’infection par le COVID-19.

Superviseur :
Dr Dickson Musa, Centre d’excellence africain pour les mycotoxines et la sécurité alimentaire (ACEMFS), Université fédérale de technologie, Minna, Nigeria. 

Co-superviseur :
Dr Ibrahim Chindo, Centre d’excellence africain pour les mycotoxines et la sécurité alimentaire (ACEMFS), Université fédérale de technologie, Minna, Nigeria. 

Autres contributeurs sous la supervision de PhD/MSc :
Professeur Hussaini Makun, chef de centre de l’ACEMFS. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de vous offrir le meilleur service.